Recherche et développement

[Dernière mise à jour : 11/09/2008]

Depuis plus de 20 années, le CDAF développe et collabore à des recherches appliquées pour valoriser l'arbre "en forêt et en champ".

 

La majorité des recherches menées par le CDAF de Chimay vise à répondre aux préoccupations pragmatiques des propriétaires, gestionnaires et entrepreneurs forestiers :

  

  • contributions techniques dans le suivi d’écosystèmes forestiers : diagnostics stationnels et sylvicoles, cycles de l’eau et des éléments minéraux, relations chêne - eau - sol, croissance des arbres et des peuplements, dépérissement du chêne, risques de l'intensification sylvicole …
  • l'aménagement des forêts : typologie des peuplements irréguliers et mélangés, conservation et amélioration de la biodiversité …
  • la gestion des peuplements : itinéraires technico-économiques de reboisement et de régénération naturelle, méthodes de dégagement et de dépressage, éclaircies de rattrapage, reprise et verse du douglas …
  • l'agroforesterie : boisement de terres agricoles, création et entretien des haies …
  • la relation sylviculture - qualité du bois : sylviculture d’arbres de qualité, diagnostic des défauts du bois, luttes préventive et curative contre les dégâts de gibier, pratiques des tailles de formation et d’élagage …

  

Les recherches menées concernent surtout la filière forestière et le domaine agroforestier : l'objectif est d'assurer, à court, moyen et long terme, la maîtrise des ressources ligneuses "en forêt" et "hors forêt" et la diffusion d’innovations technologiques auprès des différents acteurs des filières concernées. Le partenariat avec d’autres organismes scientifiques et techniques est privilégié : laboratoires (UCL, FUSAGx, CRNFB...), instituts de recherche (IDF, CEMAGREF, INRA...) et partenaires belges (DNF, DGA, SRFB, FW...).

 

 

     
Accédez directement à la
thématique souhaitée
en cliquant sur l'une
des photos suivantes

Diagnostics stationnel et sylvicole

Orientations sylvicoles

     

Normes de travaux forestiers

Traitement des forêts

Agroforesterie

     

 

 

Pour l’avenir, les champs d’investigation viseront toujours à répondre aux demandes de la société rurale pour promouvoir et mieux gérer ses ressources naturelles ligneuses en forêt et en champ, et en particulier :

 

  • valider et diffuser les bonnes pratiques sylvicoles : garantir le renouvellement de la forêt et l’éducation des arbres pour produire du bois de qualité, privilégier le mélange d’essences, favoriser la protection des milieux et la diversité biologique, choisir les meilleures fournitures, appliquer les méthodes les plus performantes au moindre coût, valoriser la qualification des personnels techniques et ouvriers
  • favoriser le développement durable des forêts : mieux définir dans une dimension économique, écologique et sociale les biens et services de toutes natures que les forêts procurent, mieux estimer l’effet des forêts sur les ressources en eau (en qualité et en quantité), mieux formuler les moyens de lutte préventive contre les risques climatiques attendus (tempêtes, canicules et sécheresses)

 

Retour : Haut de page